Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 00:05

Vous commencez à me connaître : je suis du sud et mon cœur est assez grand pour contenir à la fois Marseille (ma ville d'adoption) et Nice-Vallauris (mes Alpes-Maritimes de naissance...) !

Mais par contre, je me sens bien niçoise quand revient le joli mois de mai et ses occasions de déguster du pan bagnat, des févettes du pays (le bonheur !), des beignets de fleurs de courgettes, des artichauts poivrade, des petites courgettes rondes revenues avec des cébettes, des farcis... Plus tard ce sera la soupe au pistou, la ratatouille...

En effet, sur "mon" marché d'Aubagne, où je trouve pourtant d'excellents produits, les févettes sont devenues fèves, les courgettes rondes niçoises prennent une forme allongée et foncent !


pan-bagnat.JPG

Mais revenons au pan bagnat (littéralement pain mouille, arrosé d'huile d'olive de Nice). En fait, c'est de la salade niçoise dans un pain rond que prenaient les travailleurs.

Et une vraie salade niçoise, c'est à la fois simple et très compliqué car il faut des produits de saison avec du goût et ne pas mettre des ingrédients rigoureusement interdits comme des haricots verts, de la laitue et des pommes de terre.... (hélas à Marseille, j'en ai vus !!!)


Le pan bagnat est périlleux à manger mais néanmoins sublime. Une bonne occasion de le déguster au pique-nique (ou merenda) est d'aller à Cimiez, sur les hauteurs de Nice à la Fête des Mais.

 

 

ingrédients du pan bagnat

Il faut :

1 pain plat rond au levain (15 à 20 cm de diamètre) ; on en trouve dans toutes les boulangeries à Nice ; ailleurs ?

2 tomates (dont une bien mûre qui servira à imbiber le pain et l'autre plutôt ferme)

1 cébette ou oignon blanc frais

½ petit poivron vert allongé à salade (c'est pareil : est-ce qu'on en trouve ailleurs qu'en Provence ?)

1 œuf dur (8 minutes de cuisson)

une dizaine de petites févettes (3 cosses)

1 petit artichaut violet , on ne conservera que le cœur émincé

6 olives noires dites de Nice (variété cailletier)

1 anchois au sel (2 filets)

2 feuilles de basilic

1 gousse d'ail

éventuellement quelques miette de thon

de l'huile d'olive bien fruitée, du vinaigre de vin, du sel et du poivre du moulin

 

Couper en deux le pain en laissant un volume plus important à la partie inférieure qui contiendra la garniture (¾ du pain & ¼ pour le couvercle) et retirer le surplus de mie.


Frotter l'intérieur du pain avec de l'ail (selon goût).


Mouiller les deux parties du pain avec la tomate la plus mûre coupée en deux, l'huile d'olive, le vinaigre, rajouter le sel fin & le poivre.


Installer les ingrédients dans la partie inférieure du pain : tomate coupée en tranches,  cébette émincés, radis et œuf dur coupés en rondelles, févettes écossées et coeur d'artichaut émincé, miettes de thon et filets d'anchois, basilic et olives.


Rajouter sel poivre et fermer avec le couvercle en appuyant bien sur ce dernier pour tasser les ingrédients à l'intérieur du pan bagnat.

 

Un bon pan bagnat doit être confectionné à l’avance, pour que l’huile puisse tremper le pain afin qu’il soit plus tendre.


J'ai pris la recette dans celles du label de la cuisine nissarde élaborés par l'Union des Offices de Tourisme des Alpes-Maritimes.


fete-des-mais.JPG

 

specailtes-nicoises.JPGQu'es aco ?

Et vous prendrez bien de "la tourte de blea", du "gratta-queca", de la "socca", des "bigneta d'ancuei", de la "pissaladiera"

 


La Fête des mais ou "lu Festin de Nissa"

Cette fête traditionnelle trouve ses origines à une époque lointaine où était honorée la Déesse de la Terre. Le rite exigeait alors, d’aller abattre un pin dans la forêt. Il s’agissait ensuite de l’orner de guirlandes de fleurs, de banderoles et de l’installer dans le temple. Le pin représentait le Dieu ATTIS, endormi pendant les longues nuits d’hiver et réveillé par la Déesse CYBELE au printemps, pour fêter le renouveau de la nature.

La coutume s’est emparée de cette fête païenne pour en faire une manifestation populaire. "Tourner les mais" signifie, depuis le moyen-âge, danser autour d’un tronc d’arbre surmonté d’une couronne de fleurs. Elle se déroule dans les jardins de Cimiez avec des pique-nique, des bals, des danses... (source Ville de Nice)


danses-nicoises.JPG

 

Costume-nicois.JPGLa capeline du costume niçois

 

Fete-des-mais-matisse.JPG

Le magnifique Musée Matisse

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 10:21

Soleil d'été, direction le centre de Marseille, le quartier de la rue de la République et le Panier qui se parent de bleu roi, de blancheur éclatante, d'ocre cuivré....

Cette ville aguiche par ses clichés de carte postale sur fond de vieux port. Mais sa vraie nature se laisse apprécier plus lentement avec ses façades haussmanniennes de la rue de la République, ses atlantes, son lacis de ruelles du Panier, le jaune mordoré des pierres de Rognes des immeubles de l'architecte Fernand Pouillon sur le port....

C'est ma ville d'adoption qui m'envoûte chaque jour davantage.


DSCF7542.JPGMarché potier place Villeneuve bargemon, près de l'Hôtel de Ville

 

DSCF7558.JPGImmeuble Place Sadi Carnot, angle avec la rue de la République

 

DSCF7575.JPGRue des petits puits dans le Panier

 

Comme d'habitude, notre famille aime associer à un zeste d'ambiance et de culture, une découverte gourmande et toujours conviviale, repérée par Maman dans ses innombrables lectures de revues et guides.

Le glacier du roi, place de Lenche (qui serait l'ancienne agora de la ville phocéenne), au bas du Panier, le long de la rue de la caisserie avec une vue superbe sur le port et la Bonne Mère.

Joli glacier aux couleurs contemporaines aux glaces et sorbes divins.

DSCF7582J'ai pris une originale glace aux navettes et j'ai été séduite par le bon goût du biscuit et de la fleur d'oranger (je parlerai des fameuses navettes dans un autre post au moment du pèlerinage de la chandeleur !!!)

Les parfums d'amaretto (biscuit italien aux amandes), tiramisu, noisette, framboise ont été choisis par Mamine, Anissa, Vanessa, et Jean-Mi. Le tout servi sans supplément en terrasse avec des verres d'eau.

 

J'ai noté pour une prochaine fois qu'il y avait une grande variété de parfums au chocolat : chocolat au lait, fondant, extra fondant, à l'orange, bacio (chocolat avec des noisettes entières), Gianduia (chocolat turinois)....

 

Le glacier du roi

4 place de Lenche

13002 Marseille

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 11:04

Que j'aime les traditions ! Toujours un fonds de religion, des coutumes dont on ne connait plus vraiment les origines mais qui constituent tout ou partie du patrimoine culinaire identitaire.

 

L'histoire du colombier est jolie... et à l'image de l'esprit d'ouverture de Marseille !

 

La légende raconte que la belle gauloise Gyptis aurait confectionné un gâteau dans lequel elle avait glissé une colombe, signe d'amour et de fidélité. C'est un bel étranger, invité phocéen, Protis qui trouva la colombe...

De leur amour serait née la ville de Marseille.

Ainsi que le colombier (marque déposée) fabriqué depuis une cinquantaine d'années par les pâtissiers des Bouches-du-Rhône au cours du week-end de Pentecôte.


"Qui la colombe aura, dans l'année se mariera". 


DSCF7517.JPG


 

C'est un gâteau à base d’amandes et de melon, couvert de sucre, coloré généreusement, parfumé au kirch. Gôut assez original.

(source Wikipedia et Marseille l'hebdo)

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 00:00

Hier thé tout simplement délicieux dans un "Céramique café"avec Gigi, Mamine et Jean-Mi.

Ce lieu original est tenu par deux charmantes soeurs, l'une potière, l'autre pâtissière, réunies par le sens de l'accueil.

 

L'amatrice de céramique et la gourmande invétérée, que je suis, ne pouvaient qu'apprécier.

 

Des thés variés et infusés à la perfection, des pichets de chocolat crémeux et des desserts comme à la maison forçant à lécher la cuillère.... Décor sobre aux tons pastel ; accueil charmant ; de la réflexion dans la carte.... Tout ce que j'aime !

Les tarifs très corrects : pour exemple, 6,50 euros la formule, le crumble avec le thé ou le chocolat.

 

Et en plus, de nourrir le corps, on peut également découvrir la technique de décoration céramique.


Il suffit de choisir un biscuit (nom de la première cuisson de l'objet ; il est alors blanc et poreux) qui a un prix à partir de 5 euros ; à ce tarif il faut ajouter un forfait pour la décoration à l'engobe (3 prix selon la taille du biscuit) et la cuisson.


On peut donc créer un objet à partir de 10-12 euros. Nous n'avons pas testé mais ce n'est que partie remise avec Anissa et Vanessa. Il est préférable de réserver.

                             

  Biscuit-et-Biscuit-mai-2010.jpgnumerisation0002.jpg

 

Biscuit et Biscuit

9 rue de Lodi

13006 Marseille - près de Notre-Dame-Du Mont Cours Julien

04 84 26 74 96

Très beau site (créé par l'entreprise sympa Animage que je connais bien) : http://www.biscuit-et-biscuit.com

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 18:10

Comme dirait Anissa (et ça nous a fait rire tout le week-end), nous avons passé un week-end formidable à la campagne... à Crest avec nos amis Nat, Bertrand, Eva et Remi.

 

Au menu, rires très nombreux, beaucoup de paroles échangées, on a dégusté une grande diversité de produits locaux et visité un village superbe : Grignan !

 

Nathalie nous a fait découvrir :

 

- des filets de Cailles de la Drôme cuisinés avec du lait de coco,


- des ravioles

La raviole est une des spécialités gastronomiques de Romans et de son pays. Elle se définit comme "un petit carré de pâte de farine de blé tendre garni d'une farce composée de fromage frais de vache, d'emmental ou de comté, d' œufs frais et de persil revenu dans du beurre". Cette préparation culinaire est protégée depuis septembre 1998, par un "Label Rouge", sous le nom de "raviole du Dauphiné". Les ravioles doivent êtres pochées dans un bouillon de poule, tout autre mode cuisson nuit à leurs qualités gustatives.
L'histoire de la raviole trouve ses origines dans la cuisine romaine mais le nom apparaît au XIIIe siècle. C'est alors un "morceau de pâte contenant du hachis de rave en Carême". L'étymologie est à rechercher dans les pays provençaux sous différentes formes dialectales (raviula, raiolo, revioro, etc). L'origine italienne n'a pas été démontrée. Dans les siècles qui suivent, les recettes se différencient d'un village à l'autre.
A Romans, la consommation des ravioles est confirmée dès 1807 ; au XIXe siècle, c'est un plat de fêtes préparé par des "spécialistes" : "les ravioleuses", qui se déplacent de maison en maison. L'une d'elle : la "Mère Maury", est la première, vers 1880, à offrir aux clients de son café, les ravioles qu'elle confectionne à la main ; c'est encore un plat populaire. Il faut attendre les années 1960 pour voir les ravioles de Romans sur les cartes des grands restaurateurs de la vallée du Rhône, leur fabrication devenir industrielle, et leur vente franchir les limites du Dauphiné.(source revue Etudes drômoises)

 

- des sirops et un apéritif Eyguebelle, la marquise au magnolia, link

 

- de la pogne de Romans,

La pogne est une brioche ronde parfumée à l’eau de fleur d’oranger dont l’origine remonte au Moyen Âge : c'est avec les ravioles, la spécialité de Romans.


- du Saint-Genix aux pralines,

Le gâteau de Saint-Genix, Le gâteau de Saint-Genix aussi connu sous le nom de «brioche de Saint-Genix» ou tout simplement «saint-genix», est une brioche garnie de pralines rouges. Spécialité gastronomique de la petite ville savoyarde de Saint-Genix-sur-Guiers, il est de plus en plus connu en dehors de sa région d'origine. (source Wikipedia)

 

- des glaces au calisson de l'Ardèche link

 

- de la défarde

La Défarde est sans conteste la spécialité culinaire la plus significative de Crest, et est fortement appréciée dans toute la Vallée de la Drôme. En tant que plat de tripes, la défarde crestoise se caractérise par l’utilisation exclusive de tripes d’agneaux (roulées en paquet) et de quelques pieds d’agneaux (ou de veaux) pour rendre la sauce plus onctueuse. Ensuite quelques tomates fraîches viennent discrètement la parfumer, mais ce sont surtout les carottes qui donnent la couleur. Le mot défarde a été retrouvé par Jean-Pellier dans le 3e volume du « Larousse illustré » l’édition de 1907 probablement, avec la définition suivante : pieds, ventre, foie et entrailles du veau. Manifestement, les cuisiniers locaux, ne disposant pas de veaux dans la région, eurent l’idée de composer une préparation culinaire à base d’agneaux..... (source site Ville de Crest)

 

Elle nous fait une très bonne Quiche au chèvre (pâte brisée puis au "pif", 3 oeufs, pas mal de lait, du coulis de tomates, des tranches de fromage de chèvre)

DSCF7266.JPG

 

 

 

Anissa et Eva nous ont préparé de délicieuses crêpes

 

  

DSCF7273.JPG




 

 

 

 

 

 

 

 

Le dimanche par un beau soleil, nous voilà partis pour Clansayes, dans le Tricastin à la pépinière Heurtbise pour une découverte des fleurs à manger ! 

 

DSCF7278

 

 

  Délicieux repas coloré plein de saveurs à base de plantes comestibles.

 

numerisation0008.jpg

 

numerisation0009.jpg

DSCF7299.JPG

 

DSCF7302.JPG

Après ce moment original, c'est sur les traces de l'épistolière Madame de Sévigné au château de Grignan que nous avons terminé la superbe découverte de la Drôme méridionale. Sa fille Françoise a été marié avec un seigneur de Grignan et c'est la correspondance d'une mère à sa fille pendant 25 ans qui constitue les "Lettres de Madame de Sévigné".

DSCF7344.JPG

 

 

DSCF7326.JPG

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:12

Nous partons ce soir à Crest chez nos amis, Nathalie, Bertrand , Eva et Remi...


Au menu, il y aura beaucoup de papotages, rires et découvertes gastronomiques.... comme une repas avec des herbes à croquer et probablement  des picodons, de la pogne de Romans, du Saint Joseph, des ravioles


C'est Nathalie qui a fortement contribué au site de la Drôme Tourisme ; il est magnifique et il y a même un concours de cuisine avec des produits régionaux : 

http://www.drometourisme.com/

 

 

0807150184.JPG

Repost 0
Published by balades en gourmandises - dans Découvertes gourmandes
commenter cet article

Présentation

  • : Balades en gourmandises
  • Balades en gourmandises
  • : Des recettes que j'ai envie de partager, un voyage dans la cuisine, des découvertes gastronomiques. En bref, des mots gourmands de la très, très gourmande Mimi !!!!
  • Contact

J'y suis...

Paperblog

 

 

Recettes de cuisine

 

Blogs à Croquer

 

Recherche

Index des recettes

Cocktails :

Cocktail acidulé ou Marquisette au citron

Cocktail à l'orange

 

Idées pour l'apéritif :

Bricks au boudin noir et aux pommes "Talia"

Cake au gorgonzola et tomates

Cake aux olives et au paprika "Les Bézards"

Chaussons au jambon

Cookies aux olives de Nyons

Crevettes au pastis

Endives au roquefort

Gambas poêlées au miel et aux poivres mélangés "Talia"

Olives à la façon "Denise"

Palmiers au basilic

Pissaladière de Mado

Pizza "rapido" et pizza spéciale Mamine

Rillettes de maquereaux

Sablés au beaufort

Tapenade spéciale

 

Verrines salées :

Verrines colorées, création Gérôme

Verrines de mousse de thon

 

Entrées froides :
Assiette du sud

Caponata à la sicilienne

Salade de courgettes au citron

Entrée fraîcheur au melon

Gaspacho

Panna cotta aux aubergines et courgettes

Salade autour de saumon

Salade de carottes marocaines

Salade de courgettes à la menthe

Salade "frigo"

Salade verte et... rouge !

Tartare de crudités

Tartare de Saint-Jacques aux herbes fraîches

 

Entrées chaudes :

Croustades aux crevettes

Oeufs chamés

Oeufs cocotte aux asperges

Tarte au morbier et au jambon de montagne

 

Plats principaux viandes :

Crumble de poulet

Filet mignon au massalé

Filet mignon aux cerises

Gâteau de viande

Hamburger de Provence et du Périgord

Jambon façon Virginie "Talia"

Lapin du cabanon

Poêlée de blé et des légumes à l'origan.

"Le" poulet rôti de mes filles

Roulades de veau à l'estragon

Rôti de porc au nougat

Saltimbocca alla romana

Steaks façon pizzaïolo

"Ma" tajine d'agneau

Tian d'agneau

 

Plats principaux poissons :

Bouillabaisse d'anchois de Mémétou

Crevettes au lait de coco

Pain de poisson aux carottes


Légumes, pâtes et gratins :

Aubergines à la corinthienne

Aubergines panées "anissiennes"

Gratin de courgettes au riz

Gratin de courgettes "Yves"

Pâtes à la crème de noix

Pommes de terre au thym façon "Manou"

"Printanière" de légumes

 

Desserts :

Crème à l'orange à la saveur d'enfance

Flan aux oeufs

Fraises et Smoothie

Gateau au yaourt spécial Anissa 100% réussi

Gateau aux noix "Françoise"

Gateau moelleux aux pommes d'Anissa

Gateau moelleux aux pommes

Oranges au four à la crème

Tarte aux poires à la crème d'amandes

Tarte aux pommes de Mamie Janine

Tiramisu à la poire

Verrines de panna cotta au coco et à la mangue

 

Biscuits et confiseries :

Calissons de Provence

Confiture d'olives

Sablés au citron


Recettes Dukan :

Fondue d'autruche

Les mystères du porridge au son d'avoine Dukan

Sauté de poulet


Menus, fêtes....

Menu du réveilon de Noël 24 décembre 2010

Repas des 50 ans de Pascal - 12 décembre 2010

Repas beaujolais 19 novembre 2010

Concours de bouffe scout...

Concours de bouffe scout n°2

Un repas impromptu le 20 avril 2010 "St Barth et nuage islandais"

Menu italien du 6 mars 2010 : anniversaire de Vanessa

Menu du réveilon de Noël 24 décembre 2010

Menu Gros souper de Noël le 24 décembre 2008

Menu repas tapas le 7 septembre 2008

Mon Cahier rouge et noir

 

Découvertes gourmandes :

Le colombier de Pentecôte

Défarde, fleurs comestibles et Grignan 1 et 2 mai 2010

De surprenantes et délicieuses glaces à Marseille

Fèvettes, pan bagnat et fête des mais à Nice

Week-end dans la Drôme 1er et 2 mai 2010

Pause gourmande chez Biscuit et Biscuit - Marseille

 

Blogs que j'ai appéciés :

Angel Cake Blog de cuisine catho

Blog : Au fil de mes rêves d'amour... et de mes recettes de cuisine

Blog De vous à moi : une vraie pépite gourmande !

Blog La cuisine & Caro

Blogs "Cook Paradise" et "Saveurs et Fantaisie"

Blog Binome gourmand et site de décoration de tables